mobilisation des peuples

 

Le secrétariat internationale de la Marche mondiale des femmes participe durant toute la semaine à la campagne globale pour les droits des peuples à Genève.

SAMEDI 29 octobre MOBILISONS-NOUS TOUTES ET TOUS

pour revendiquer ensemble la souveraineté des peuples, démanteler le pouvoir des multinationales et mettre fin à leur impunité !

RENDEZ-VOUS à 12H, PLACE DE LA FUSTERIE

 

 

Le 7 mars 2015

Nous occupons les rues de Berne et manifestons pour nos droits !

Nous revendiquons l'égalité salariale et refusons toute augmentation de l'âge de la retraite.

Dès le 8 mars 2015,

Dans les rues, les jardins, aux balcons, les femmes sèment à tout vent

A l'occasion de la journée internationale des femmes, des actions symboliques et de sensibilisation en faveur de la souveraineté alimentaire et pour une alimentation saine, sans OGM, sont organisées dans nos villes et villages.

Solidarité internationale

Le 24 avril, nous nous mobilisons dans tous les pays entre 12h et 13h pour, ensemble, former 24h de solidarité internationale avec les travailleuses du monde entier.

Cette date est retenue à la mémoire des 1127 ouvrières du textile, mortes sous les décombres de l’usine Rana Plaza au Bangladesh.

Quand les femmes bougent, le monde bouge !

Partant de la Turquie le 8 mars pour arriver, après 17 000 km, au Portugal en octobre, une caravane conduite par de jeunes féministes recueillera le témoignage de femmes qui la rejoindront.

As-tu déjà vécu une injustice, et as-tu trouvé un moyen pour y répondre ?

Cette question sera posée aux femmes rencontrées tout au long de ce voyage. Nous établirons ainsi une carte et une mémoire des luttes et des résistances des femmes en Europe.

Caravane européenne de la Marche Mondiale des Femmes

Parcours en Suisse

14 au 16 mai Accueil au Tessin

17 au 22 mai Zoug, Fribourg, Berne, Neuchâtel, Lausanne

23 au 25 mai Genève

Le 17 octobre, une délégation suisse se rendra au Portugal à la clôture européenne de l’action internationale.

En 2015, nous, militantes de la Marche Mondiale des Femmes des cinq continents de la planète, éléverons nos voix entre le 8 mars et le 17 octobre!

En 2015, nous, militantes de la Marche Mondiale des Femmes des cinq continents de la planète, éléverons nos voix entre le 8 mars et le 17 octobre pour dire haut et fort : « Tant que toutes les femmes ne seront pas libres, nous serons en marche! » . Nous resterons en marche tant que toutes les femmes ne seront pas libres des oppressions générées par le système capitaliste, patriarcal, et colonialiste. Libres de l'accaparement des terres, des semences et des ressources naturelles. Libres de la criminalisation de nos luttes sociales. Libres de la violence qui s'accroît avec l'augmentation des conflits armés et des guerres de type non-conventionnelles, menés par des groupes fondamentalistes, des armées privées, des mafias et de crime organisé.

Nous resterons en marche jusqu'à ce que nous soyons libres des marchés financiers et des multinationales, qui spéculent sur les ressources naturelles, attaquent les droits et les conquêtes sociales obtenues de haute lutte, et forcent l'État à privatiser les biens communs et les services publics (éducation, santé, services sociaux …).

Nous resterons en marche

  • jusqu'à l'élimination de la violence sexiste et patriarcale dans nos vies,
  • jusqu'à ce que cesse l'exploitation, l'appropriation et la marchandisation des corps et du travail des femmes,
  • jusqu'à la fin de la négation des femmes et de l'humanité, et l'élimination de l'exploitation de notre travail productif et reproductif, tous deux invisibilisés et dévalorisés.

 

Nous resterons en marche jusqu'à ce que nous soyons libres de toutes ces violences, dont les femmes sont les premières victimes, mais aussi les premières survivantes, et les premières à défendre les droits et la dignité des femmes et des peuples.

Nous sommes des millions de femmes en lutte partout dans le monde. En plus de prendre soin de nos familles et de nos communautés, en plus d'assurer la plupart du travail de reproduction dans le monde, nous restons en marche en construisant des propositions et des alternatives, basées sur l'autonomie des femmes et sur l'autodétermination des peuples. Nous tissons des réseaux de solidarité entre nous pour promouvoir l'égalité entre les femmes, entre les femmes et les hommes, et entre les peuples.

Nous construisons une économie féministe et solidaire, en changeant les modèles de reproduction et de production, de distribution et de consommation, en construisant des politiques émancipatrices basées sur la souveraineté alimentaire et populaire. Nous reconnaissons le travail domestique et de soin comme étant un enjeu fondamental pour la durabilité de la vie, et qui doit être partagé avec les hommes au sein de la famille et des communautés.

Nous affirmons que l'auto-organisation des femmes est notre stratégie de renforcement en tant que sujets politiques, que nous construisons une force mondiale, en alliance avec les mouvements sociaux qui partagent notre lutte anticapitaliste, antipatriarcale, anticolonialiste, pour une société reposant sur les principes de la solidarité, la liberté, l'égalité, la justice et la paix.

Rassemblons-nous autour des actions de la Marche Mondiale des Femmes

jusqu'à ce que nous soyons toutes libres!

Comité international de la MMF